Pour une politique de formation
au service de la réussite des étudiants

En matière de formation, nos propositions ont pour objectif principal d’accroître la réussite des étudiants en plaçant une priorité sur le premier cycle dont les équilibres ont été bouleversés par les réformes récentes du lycée et de l’université.

Améliorer l'accueil et l'intégration des étudiants

  • Renforcer la dynamique entre vie universitaire et formation pour aider à l’insertion des étudiants au sein de la communauté universitaire : politique de soutien aux associations étudiantes, opérations de rentrée, offre culturelle et sportive.

  • Généraliser les systèmes de parrainage des étudiants par leurs pairs.

Augmenter les chances de réussite

  • Accroître l’offre d’ateliers d’accompagnement : prise de notes, apprendre à apprendre, gestion du temps, travail de groupe, analyse critique d’une information, rédaction d’un document et présentation orale, recherche documentaire, construire son CV, trouver un stage, …

  • Développer les dispositifs adaptés de soutien ou de remédiation, les promouvoir auprès des étudiants, mieux les partager entre équipes pédagogiques et entre composantes.

  • Mieux partager les expériences positives de recours au tutorat pédagogique pour les développer dans l’ensemble de l’établissement.

  • Améliorer la maîtrise de la langue française en tant que langue maternelle ou étrangère.

Faciliter la personnalisation des parcours

  • Assurer des parcours plus personnalisés et plus flexibles, tout en préservant la solidité de la formation disciplinaire : UE de personnalisation, parcours aménagés.

  • Poursuivre l'accompagnement des étudiants qui souhaitent s'engager dans une démarche entrepreneuriale.

  • Augmenter progressivement en cours de mandat l’accès à des doubles cursus, doubles diplômes.​

Faciliter l'orientation et la réorientation

  • Améliorer la visibilité et la lisibilité de l’offre de formation : refonte du site de présentation de l’offre de formation.

  • Mieux accompagner les étudiants dans la construction de leur parcours de formation (du lycée à l’insertion professionnelle) : actions ciblées dans le cadre du projet AILES, organiser la mission d’orientation pour être au plus près des besoins des étudiants. Mieux informer sur les trajectoires de réorientation qui conduisent à la réussite.

  • Favoriser la capitalisation des Unités d'enseignement et/ou des BCC (Blocs de Connaissances et de Compétences). 

Internationalisation des formations

  • Renforcer l’apprentissage des langues : développer l’implantation des centres de ressources en langues, proposer systématiquement une seconde langue optionnelle si elle n’est pas déjà proposée, en enseignement à distance et/ou en autoformation.

  • Développer les enseignements proposés en langue anglaise et allemande. Maintenir les dispositifs attractifs pour les étudiants de la francophonie. Accompagner le développement de l'interculturalité. 

  • Poursuivre la politique de soutien aux mobilités étudiantes (dispositif AMOBUL).

  • Continuer à développer les écoles thématiques internationales courtes.

Accroître notre attractivité

  • Mettre en cohérence le positionnement de l’université et la promotion de l’offre de formation : labelliser les formations prenant en compte les grandes transitions dans la formation de leurs étudiants (dont les formations liées aux programmes interdisciplinaires de LUE)

  • Développer un cycle préparatoire intégré et attractif. 

  • Déployer un plan pluriannuel d’investissement pour maintenir la performance de nos plateformes technologiques en formation (ex : Hôpital Virtuel de Lorraine, Halle Technologique du Saulcy, studio Alice Guy à l’IUT de Saint-Dié…).

S'engager pour la Formation tout au long de la vie (FI-FC)

  • Poursuivre la mise en place de conseils de perfectionnement sectoriels pour une réflexion plus globale sur l’adaptation de l’offre de formation aux mutations qui concernent tous les métiers.

  • Développer au niveau établissement une politique FTLV qui s’appuie sur nos forces (adossement recherche, diplomation) et l’accompagnement des transitions dans les organisations.

  • Mieux préparer nos étudiants aux compétences de demain en conjuguant insertion professionnelle et employabilité à long terme. Développer les compétences à l’esprit critique, la créativité, la collaboration et la communication. Favoriser l’engagement, la prise de responsabilité. Leur permettre d’être acteur de la société et de ses transformations.

Accompagner la transformation pédagogique

  • Promouvoir les collectifs d’échanges de pratiques et de ressources.

  • Accompagner, suivant les contextes et les besoins, les équipes pour le développement des approches par compétences et des approches programmes.

  • Développer la logique d’alignement des contenus des enseignements (cohérence avec le lycée, dans le cycle, entre cycles…).

  • Adapter la comptabilisation des services afin de faciliter la diversification des modalités d’apprentissage.

  • Apporter de la souplesse dans la mise en œuvre du Congé pour Projet Pédagogique (positionnement dans le calendrier de l’année, possibilité de combiner deux Congés pour Projet Pédagogique dans une équipe…) et inciter à son utilisation (bourse de mobilité, dotation en environnement).