Pour une responsabilité sociétale assumée

Responsabilité environnementale

Devant les enjeux qui se profilent et dont nos étudiants subiront les conséquences, l’Université de Lorraine doit être exemplaire dans son fonctionnement et ses pratiques, en formation et en recherche, comme dans son administration. Elle doit irriguer la société avec les savoirs qu’elle produit, par la formation, la recherche et l’innovation. Nous voulons former les acteurs qui devront relever ces défis et mettre à leur service les connaissances construites par la recherche.

L'établissement doit s'engager avec force pour participer pleinement à la transition socio-écologique !

Mobiliser la recherche

  • Soutenir la recherche en réponse aux défis du développement durable et de la responsabilité sociétale.

  • Conforter la démarche "Labos 1.5" pour réduire l'empreinte de nos activités de recherche sur l'environnement.

  • Favoriser l’engagement des universitaires dans le débat public sur les questions environnementales, garantir la liberté académique et les conditions du débat scientifique.

  • Ouvrir un espace de discussion entre chercheurs pour envisager le développement d'une méthodologie interdisciplinaire originale, visant par exemple l'évaluation de l'impact environnemental et sociétal des innovations"

Mobiliser la formation

  • Construire et promouvoir une offre de formation :

    • Affirmant dès le premier cycle les orientations de l’université en matière de développement durable et de responsabilité sociétale ;

    • Préparant au niveau cadre des étudiants et des élèves pour accompagner les grandes transitions dans les entreprises, les associations et organisations publiques.

  • Instaurer une Certification responsabilité-durabilité pour tous les étudiants.

  • Proposer des formations croisant les disciplines pouvant répondre aux enjeux de demain.

Immobilier

  • Poursuivre nos efforts pour obtenir un plan national d’investissement d’ampleur en faveur de l’immobilier universitaire et l’ouverture de l’accès à l’emprunt pour les universités.

  • Développer un plan de sobriété énergétique pour :

    • Faire évoluer nos comportements ;

    • Réinvestir le produit de nos économies dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de nos installations.

  • Travailler à une meilleure répartition des surfaces, à la rénovation structurelle en profondeur (ex : Aiguillettes), à l’isolation thermique (ex : façades IUT de Metz).

  • Développer les espaces de préservation de la biodiversité : gestion éco-responsable des espaces verts (fauchage tardif, choix des essences, récupérateurs d'eau), installation de nichoirs, ruches, gîtes à osmies, hôtels à insectes...​

Encourager les mobilités durables

  • Travailler en proximité avec les collectivités sur les plans de mobilité en cohérence avec la stratégie immobilière de l’établissement.

  • Programmer un plan d’investissement pluriannuel 2022-2027 pour déployer des abris vélos/trotinettes et des bornes de recharge pour les véhicules électriques à proximité de tous les bâtiments.

  • Développer les mobilités douces, inciter à l’utilisation de l'autopartage, du covoiturage et du train.

  • Mettre en place une politique de déplacement plus volontariste. Intégrer le coût environnemental dans l’analyse d’opportunité des déplacements, réfléchir à la mise en place de quotas carbone, individuels ou collectifs.​

  • Encourager le télétravail, les réunions et événements à distance (surtout lorsqu’ils impliquent de nombreux et longs déplacements).

  • Développer des solutions originales permettant un rapprochement entre son bureau physique et son domicile.

Orienter nos achats et améliorer la logistique

  • Renforcer la stratégie achat en faveur des circuits courts et de la prise en compte de l’impact environnemental qui devra être démontré par les fournisseurs (via leur bilan GES entre autres).

  • Déployer un plan de réduction des déchets (zéro plastique) en lien avec une politique d’alimentation et de biodiversité. Améliorer le traitement des déchets résiduels. 

  • Assurer une seconde vie à nos matériels (mobilier, équipements informatiques, livres...), prioritairement pour un ré-usage ou au profit de nos étudiants et personnels.

Déployer un numérique responsable

  • Construire un Schéma Directeur du Numérique Responsable.

  • Développer un plan de sobriété numérique : réduction du volume de nos achats, augmentation d’un an de la durée du cycle de renouvellement des matériels...

  • Diminuer notre dépendance vis-à-vis des GAFAM en portant notamment une politique de déploiement des logiciels libres et d’utilisation d’outils alternatifs lorsque cela est possible.

 
Égalité - Diversité - Inclusion

En cohérence avec les valeurs qu’elle porte depuis sa création, l’Université de Lorraine doit avoir pour ambition d’attirer et accueillir tous les talents, d’où qu’ils viennent, sans discrimination

Prévenir

  • Poursuivre le déploiement de la politique Égalité-Diversité-Inclusion : déploiement des cellules EDI, formations (mécanisme incitatif), communication inclusive.

  • Organiser des états généraux de l’éthique de la relation entre collègues, entre collègues et étudiants, pour permettre à chacun de réfléchir à ses pratiques et d'en mesurer les effets potentiels, positifs comme négatifs.

Inclure le handicap

  • Poursuivre la politique d’accessibilité des bâtiments et des outils de l’établissement.

  • Proposer des formations pour des pratiques pédagogiques inclusives.

  • Développer l’accompagnement des collectifs de travail pour faciliter l’accueil.

  • Agir auprès de l’État pour obtenir une nouvelle augmentation des moyens dédiés à la formation des étudiants en situation de handicap.

  • Viser la cible de 6% des contrats doctoraux réservés, puis développer progressivement les publications d’emplois d’enseignants-chercheurs en BOE (Bénéficiaire de l'Obligation d'Emploi).

  • Assurer la diffusion des offres d’emplois UL à destination des diplômés UL en situation de handicap.

Accompagner les personnes harcelées ou discriminées

  • Mettre en place un point unique de signalement, quelle que soit la situation rencontrée.

  • Faire progresser l’information de la communauté sur les situations qui sont apparues, dans le respect de la présomption d’innocence et des nécessités de l’enquête. S'efforcer de réduire les délais d'instruction et de jugement. 

  • Améliorer nos dispositifs d’accompagnement des situations individuelles.

Accueillir les personnels et étudiants étrangers

  • Renforcer le travail en commun avec les collectivités pour assurer un environnement global accueillant (accès aux services de l’université et aux autres services publics, à la culture, au sport…). Étudier avec elles les opportunités de développement de maisons de l’international.

  • Développer un appui administratif spécifique pour la gestion de certaines formations internationales plus particulièrement complexes (Mundus, Université Franco-Allemande).

  • S’engager avec nos partenaires de la vie universitaire pour améliorer l’accès au logement des étudiants étrangers.

  • Poursuivre et encore améliorer la politique d’accueil des doctorants et des collègues étrangers.