Pour une université dans laquelle il fait bon vivre, travailler et étudier ensemble

Étudiants et personnels forment ensemble une seule et même communauté universitaire. Améliorer les conditions de travail et d'étude, poursuivre le développement de la vie universitaire, prendre soin de l'autre, alléger les flux d'information quotidiens : des objectifs et des actions pour plus de bien-être.

Des conditions de travail et d'étude favorables et stimulantes

Mieux répartir les charges de travail, accompagner les transformations des métiers et des apprentissages, œuvrer pour améliorer les conditions dans lesquelles les personnels et les étudiants travaillent, notamment agir encore plus fortement pour aider ceux d'entre nous, étudiant ou personnel, qui sont dans la difficulté.

Redonner du temps au cœur de métier

  • Expérimenter une transformation en profondeur de l’appui administratif à la formation : concevoir de nouveaux métiers pour soulager les responsables de formation (prise en charge de certaines tâches reposant actuellement sur eux).

  • Renforcer les RH en appui aux plateformes expérimentales labellisées, développer l’appui au montage et à la gestion de projet.

  • S’appuyer sur le réseau des responsables administratifs pour l’amélioration progressive des pratiques en unité de recherche.

  • Donner une priorité à la formation des personnels tout au long de leur parcours. Prendre en charge les VAE UL des personnels ainsi que l'inscription à la HDR.

  • Harmoniser les demandes (données, dossiers…) pour limiter autant que possible les sollicitations multiples (travail en local et au national), concentrer l’effort sur les demandes utiles des tutelles.

  • Mettre place un contingent ATER au niveau établissement pour faciliter le recours au CRCT et au CPP dans les départements très sous-encadrés. 

Réagencer les services

  • Faire évoluer l'agencement du travail des services de l'établissement pour faciliter le parcours des bénéficiaires (étudiants, personnels, partenaires) : un contact identifié prend en charge la demande et en assure le suivi. Inclure la dimension territoriale dans la conception de la solution mise en œuvre. ​

  • Réduire progressivement le contrôle a priori et recentrer les missions des directions opérationnelles sur l’essentiel : mettre en œuvre la politique de l’établissement, apporter un appui aux composantes, animer chaque chaîne métier. Redonner du sens aux missions de chacun quels que soient son statut et son métier.​

  • Veiller à assurer la qualité des services de proximité nécessaires.

  • Installer à Metz et à Nancy un accueil physique permettant de trouver une aide et un accompagnement pour identifier le bon interlocuteur et résoudre les difficultés.

  • Développer et structurer le partage de bonnes pratiques (réseaux de RA, de directeurs, de cellules d’appui, etc.). Animer les réseaux métiers de manière dynamique.

Développer un environnement propice

  • Faire de la politique de vie universitaire un levier majeur pour l'attractivité de l'université. Soutenir l'action culturelle, la renforcer en fédérant les initiatives.

  • Travailler avec les partenaires pour assurer une offre de restauration et de logement satisfaisante pour tous les campus, en métropole ou hors métropole.

  • Poursuivre l'effort en matière d'aide sociale à destination des personnels.

  • Conforter l’aide sociale apportée aux étudiants, poursuivre le travail en proximité avec les organisations étudiantes, mieux informer les personnels pour orienter et accompagner les étudiants qui échappent actuellement aux dispositifs. Accroître la mise à disposition gratuite de protections périodiques et de préservatifs sur les campus.

  • Développer la reconnaissance des compétences extra-curriculaires et animer un espace d’échange régulier avec les associations étudiantes.​

  • Renforcer les actions de prévention-santé en soutenant les initiatives locales. 

Faire évoluer les espaces

  • Soutenir les espaces d’innovation et le développement des espaces de co-working dans nos bâtiments.

  • Développer les espaces extérieurs pour la pratique sportive et les équipements-mobiliers intérieurs permettant de limiter la sédentarité (campus actifs). Favoriser les déplacements actifs entre les campus. 

  • Elargir les horaires d’ouverture des bibliothèques universitaires et poursuivre leurs évolutions en phase avec les besoins tout en préservant la réalisation de leurs missions fondamentales.

  • Mettre en œuvre, de manière prioritaire, la politique d’investissement pour les espaces de vie universitaire et de campus.

  • Développer encore davantage les espaces de travail pour les doctorants dans les locaux de l’université.

  • Ouvrir dans chaque métropole un espace accessible le week-end notamment pour les rencontres organisées par les associations étudiantes.

Rapprocher les personnes

Mettre un visage sur un nom, connaître la personne à laquelle on s’adresse, mieux comprendre son environnement et lui permettre de mieux comprendre le vôtre. Multiplier les occasions de découverte et de rencontres, faire vivre la communauté universitaire par la réalité concrète des liens qui unissent ses membres. Voilà les défis à relever après deux années de crise sanitaire où les distances entre les personnes se sont accrues. 

Se rencontrer

  • Ajouter à l’application UL un agenda des événements scientifiques, culturels et sportifs sur tous les campus, avec recherche par type, thème ou par localisation.

  • Développer les événements festifs, sportifs ou culturels rassemblant des collègues et étudiants de plusieurs campus (ex : randonnée à vélo depuis Metz et Nancy vers Pont-à-Mousson). Installer un système de navette ou de co-voiturage pour assister aux événements culturels.

  • Animer un espace ouvert d’échanges et de réflexion sur l'évolution de l'université. 

Mieux se connaître

  • Mettre en place des rencontres entre personnels de direction et composante qui sont régulièrement amenés à échanger sur des dossiers. Etendre l'expérience des cafés de la DRH.

  • "Vis ma vie" UL : donner l’occasion de mieux connaître le travail de ses interlocuteurs réguliers.

  • Renforcement des journées métiers/fonctions : échanger avec les personnes qui occupent les mêmes fonctions mais ailleurs dans l'établissement.

Mieux informer / gagner du temps
Fluidifier la circulation de l'information

  • Étudier le déploiement d’un nouvel outil (type réseau social interne) permettant de décharger les boîtes mails et de faciliter la circulation d’information sans engorger la chaîne hiérarchique. Outil permettant à chaque personne de s’abonner à des flux d’information (thématiques, comme par exemple les RH, les appels à projet, l’actualité culturelle…) qui l’intéressent, de s’inscrire dans les communautés de travail de son choix.

  • Réorganiser l’Espace Numérique de Travail pour mieux agencer les documents administratifs selon les besoins de l’usager, en veillant à une bonne articulation avec les espaces wiki. 

Gagner du temps

  • Optimiser l’usage des réunions, aussi bien leur nombre que leur durée.

  • Programmer les réunions sur des plages respectant la vie personnelle et le temps de déplacement à l’intérieur de l’établissement (début au plus tôt à 9h, fin au plus tard à 17h, pas de réunion pendant la pause repas).

  • Sortir de la contrainte de l’immédiateté : travail sur le temps acceptable de réponse aux mails, avec les personnels et les étudiants. Application du droit à la déconnexion.

  • Améliorer l’anticipation (calendrier programmatique à destination des directeurs d’unité de recherche et de composante de formation).